Tactiques de moucheur pour l’ouverture N°2

Kévin se lance un défi pour faire l’ouverture de la truite cette année ! Il a des envie de pêches nordiques et se lance dans le “Trout Spey”. Il vous en dit plus dans cette vidéo.

La pêche en Trout Spey, qu’est-ce que c’est ?

Les pêcheurs de poissons migrateurs connaissent la pêche avec des cannes à deux mains et pratiquent les différentes techniques de lancer adéquats. Le fameux “Spey cast” pratiqué par les “saumoniers” nécessitent un peu d’habitude pour propulser une mouche à distance mais il est redoutable d’efficacité. Cette sorte de lancer rouler est un excellent moyen d’atteindre des postes éloignés de la berge même si cette dernière est encombrée. En effet, un moucheur qui maîtrise cette technique se fiche des arbres derrière lui. Et c’est sans se fatiguer qu’il lancera sa mouche à plus de 15m. Il pourra se concentrer en peignant les courants et les “pools” où se tiennent les poissons.

Le Trout Spey est parfait pour pratiquer la pêche en Spey Cast en rivière moyenne. Bien entendu, le matériel est plus léger que pour pêcher le saumon. L’équipement de Kévin est très adapté à la pêche des salmonidés non migrateurs. Une canne à deux mains de type 11’6 soie 4/5 est très maniable et offre un vrai confort de pêche. D’ailleurs, il existe des cannes pour soie n°2 ou 3 pour pêcher des poissons d’une vingtaine de centimètre et s’amuser. Un pêcheur en rivière sera parfaitement équipé pour pêcher au streamer ou en noyée avec ce matériel. Plus surprenant, Kévin ose même pêcher en sèche en Trout Spey !

Un bon moyen de changer de dimension de pêche

La pêche en Trout Spey amène avec elle un vent de fraîcheur sur la pêche de la truite à la mouche. Après les techniques de pêche en nymphe moderne (appellation générique “euronymphing”), une nouvelle mode débarque. Ainsi, un pêcheur à la mouche n’est plus obligé d’utiliser un matériel lourd pour pratiquer la pêche à deux mains. Avec les pêches en Trout Spey, le moucheur peut redécouvrir une rivière. Outre les différences matérielles, c’est une philosophie plus paisible de la pêche. La patience et la perseverance sont des qualités importantes pour pêcher les migrateurs. Avec les truites, les ombres et d’autres poissons de rivière, les touches sont plus régulières qu’au saumon mais on prend notre temps. C’est donc un bon compromis pour ne pas se lasser d’une rivière tout en apprenant à pêcher autrement.

Une alternative à la pêche au leurre.

Les scandinaves utilisent des cannes de type switch ou spey pour soie de 4 ou 5 afin de lancer des streamers à truite sans effort. Ils pêchent des rivières assez larges et profondes où un poisson nageur serait efficace. Un bon assortiment de polyleader et de streamers assure au pêcheur une polyvalence équivalente aux pêcheurs aux leurres. La vitesse de courant et la profondeur ne sont pas de véritables problèmes. Avec le matériel moderne, un moucheur peut prospecter un courant profond en passant un streamer devant le nez des truites. Voilà une bonne solution pour pêcher les secteurs homogènes et compliqués à aborder avec un matériel de pêche à la mouche “conventionnel”.

Bonne ouverture à toutes et à tous !

Kévin et Flo

1 réflexion sur “Tactiques de moucheur pour l’ouverture N°2”

  1. JP Buttigieg

    Kevin tu as bien raison de te lancer des défis ,les poissons que va capturer te procureront plus de plaisir que ceux peut être plus nombreux que tu aurais pu prendre avec une autre technique.On attend la suite.:)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *